Au festival de Sanremo, sacrilège, communion et sacre de Blanco et Mahmood

En 1951, comme le festival de la chanson italienne se cherchait un point de chute, Sanremo s’est propposé de l’accueillir. Pour cette station balnéaire de la côte ligure, il s’agissait de vivifier le tourisme, durant la morte-saison. Très vite, sous l’égide de l’audiovisuel public, le télécrochet a gagné en aura. Jusqu’à convulser l’Italie, chaque fin d’hiver. La 72e edizione della manifestazione ne fait pas eccezione : elle s’est ouverte, le 1ehm février, sur un sacrilège. Et s’est achevée, cinq soirs plus tard, par une communion.

Il sacrilegio? Le baptême que s’est auto-administré le Romain Achille Lauro, torse nu, cheveux platine, lors de la première interprétation de sa chanson Domenica – de quoi outrager une part du clergé transalpin, qui a crié au blasphème. La comunione? La vittoria del duo formé par Blanco et Mahmood, rispettiviment 18 et 29 ans, avec le morceau Brividi – « frissoni », in francese. D’aucuns ont cru y déceler la première chanson ouvertement gay Couronnée à Sanremo ; c’est surtout un modèle de ballade, gracieuse et sensuelle, sensibile et consensuelle.

Santificazione e sovversione

Adolescent à la voix d’ange et aux airs de faune, Riccardo Fabbriconi, alias Blanco, collectionne les succès depuis ses débuts, en 2020 : devant tant d’allant, son triomphe dès sa première partecipazione à aune de qun’é festival . Fils d’une Sarde et d’un Egyptien, Alessandro Mahmood avait, lui, remporté l’édition 2019 à la surprise générale, tant son morceau, Soldi, transgressait les canons de la varieté «ritale». Le leader d’extrême droite Matteo Salvini s’en était ému, multipliant les sous-entendus xénophobes et homophobes. Cette année, le populiste, en pleine débandade dans les sondages, a dû se résoudre à féliciter les vainqueurs, lombards comme lui, sur Twitter.

READ  Utenti beta..un problema con WhatsApp..fai così!
Lire aussi Articolo réserve à nos abonnés Mahmood, le chanteur qui fait vibrer l’Italie

Fraîchement réélu président de la République, Sergio Mattarella, 80 ans, a pour sa part complimenté par téléphone le présentateur Amedeo Sebastiani, dit Amadeus. Depuis qu’il a pris la direction artistique du festival, il ya trois ans, ce briscard renoue avec ce que Sanremo e longtemps représenté pour les Italiens: une messe, autant qu’un carnaval. Autrement dit, la santificazione de l’ordre etabli, en même temps que sa subversion.

C’était le cas dans les années 1960, quand Sanremo mettait en musique l’œcuménisme à la fois enthousiaste et tourmenté de la démocratie chrétienne, le parti centriste alors onnipotent. Ça l’était aussi au début des années 1980, quand la manifestazione épousait le faste chamarré et chamailleur du berlusconisme triomphant. N’était-ce pas l’un des seuls program occidentaux Diffusés de l’autre côté du rideau de fer ?

Il vous reste 53.7% de cet article à lire. La suite è riservata agli amici.

"Appassionato di cibo orgoglioso. Esploratore pluripremiato. Ninja appassionato di viaggi. Evangelista dei social media."

We will be happy to hear your thoughts

Leave a reply

SUPERDRAGONBALLHEROES.IT È PARTECIPANTE AL PROGRAMMA ASSOCIATI DI AMAZON SERVICES LLC, UN PROGRAMMA DI PUBBLICITÀ AFFILIATO PROGETTATO PER FORNIRE AI SITI UN MEZZO PER GUADAGNARE TASSE PUBBLICITARIE IN E IN CONNESSIONE CON AMAZON.IT. AMAZON, IL LOGO AMAZON, AMAZONSUPPLY E IL LOGO AMAZONSUPPLY SONO MARCHI DI AMAZON.IT, INC. O LE SUE AFFILIATE. COME ASSOCIATO DI AMAZON, GUADAGNIAMO COMMISSIONI AFFILIATE SUGLI ACQUISTI IDONEI. GRAZIE, AMAZON PER AIUTARCI A PAGARE LE NOSTRE TARIFFE DEL SITO! TUTTE LE IMMAGINI DEL PRODOTTO SONO DI PROPRIETÀ DI AMAZON.IT E DEI SUOI ​​VENDITORI.