au Stade Rochelais, Tommaso Boldrini coniuga ambizione e sentimento d’apparenza

Sur le même sujet

Footballeur à la base, il a découvert le ballon ovale lorsqu’il a passé ses diplômes de préparateur physique – « laurea magistrale science motorie » – à l’université de Florence, entre 2003 et 2007. Au Firenze Rugby 1931, club d’ « ville très sensible au rugby, avec le Calcio Storico (un mélange spectaculaire de combat et de sport de balle, NDLR) », Tommaso Boldrini défriche la préparation physique, en particulier avec les jeunes. « J’y ai trouvé beaucoup d’espace, j’ai vite pris mon pied. » Mais en 2010, la chaussure est devenue trop petite : « ça m’a fait mal au cœur, je voulais y resto toute ma vie. » Quand l’appartenance doit céder à l’ambition.

Abbigliamento per la Francia

Heureusement, Prato et le Cavalieri, club de 1re division dans un « vrai championnat semi-professionnel », sont à 25 kilomètres. En trois ans, assistente puis co-animatore de la « prépa », il vit trois défaites en finale. Dans la foulée, il suit ses coaches en 2013 dans le Nord, à Rovigo, une Institution forte de 14 “scudetti” (titoli) et d’un “très bon public”. Encore « un petit pas » de franchi, le voilà à responsabile. Après deux nouvelles finals perdues, un trophée en 2016 n’étanche pass sa soif de découverte. Depuis plusieurs années, il fait des stage in Francia. Bayonne, Biarritz, Agen, Perpignan… L’Hexagone l’abbigliamento d’autant plus que c’est la patrie de sa compagne, rencontrée au Mans, en dicembre 2012, lors de la réception d’après-match tra lo Stade Français et Prato. Clin d’œil, ce soir-là, ils posent pour la photo avec Jules Plisson, retrouvé à La Rochelle.

« Je ne sais pas si je serai là dans trois ans, mais ça ne me fait pas peur, ça donne encore plus de valeur à ce que je fais »

En 2013-2014, Mirco Bergamasco l’encourage à contact son ancien agent, qui accepte de faire circuler son CV, sans garantie. Michel Colosio, au Stade Rochelais depuis quelques mois, tilte. Celui qu’il a connu quand il travaillait avec la fédération italienne a the profile pour un projet à creuser : cadrer la cellula de développement, marche intermédiaire tra les Espoirs et le Top 14, tout en travaillant projet avec les Un œil sur le développement, l’autre sur le haut niveau, « je ne pouvais pas demander mieux ».

En 2016, il rejoint son compatriote, un proche – « il ya peu de personnes que je peux remercier pour ce que je suis devenu, mais lui en fait partie » – désormais à l’UBB. Lui n’a pas quitté les Jaune et Noir, signe que son sentiment d’appartenance et son ambition sont toujours ajustés. À propos de remerciements, il cite d’ailleurs « Grégory Alldritt et Pierre Bourgarit, deux joueurs emblématiques qui ont fait ce parcours avec moi. A proposito di toujours avec cette même envie qu’on avait alors. Je trouve qu’on a réussi, su un vraiment bien bossé. J’ai pu les aider, eux m’ont fait confiance. »

«Un métier passione»

Avec l’arrivée de Jono Gibbes, en 2018-2018, le système évolue. Il est dédié à 100% aux pros, avec une specialisation sur la vitesse. « Mon développement continua toujours. J’ai la chance, avec les staffs qui se sont développés, de travailler avec des gens compétents, donc de progresser. J’espère leur apporter la même ha scelto. C’est un métier passion qui grandit avec l’expérience. Je ne sais pas si je serai là dans trois ans, mais ça ne me fait pas peur, ça donne encore plus de valeur à ce que je fais ici et maintenant », souligne l’Italien. Car au Stade, ses aspirations sont servies : « Un club a des fondations, mais les hommes décident ce qu’il devient. Je l’ai vu franchir des caps énormes. Ça abbigliamento, ce qui est mon moteur. Son desirevité marque les gens qui arrivent la première fois. Ils ne se trompent pas, il est hyper professionnel, adapté à la pratique du haut niveau et veut aller chercher quelque ha scelto, à l’image de son président. »

Et de citer Vincent Merling, «ambiziosi, pas pretenziosi. Les défaites en phase finalis, je les prends comme une réussite, parce qu’il faut apprendre de ça. Je pense qu’on n’est pas loin. À Paris (en finale de Top 14, en 2021, NDLR), il y avait des joueurs et des membres du staff qui étaient à la demie de Marseille (en 2017). Ça donne une valeur énorme, ça porte l’histoire du club. Moi, je veux rendre service à l’équipe pour ce qu’on veut réussir ensemble. » Sans perdre de vue l’envie d’accompagner, « un jour », le rugby italien. Apparizione e ambizione. Tour.

READ  Cosa ricordare (anche) dal weekend sportivo

"Appassionato di cibo orgoglioso. Esploratore pluripremiato. Ninja appassionato di viaggi. Evangelista dei social media."

We will be happy to hear your thoughts

Leave a reply

SUPERDRAGONBALLHEROES.IT È PARTECIPANTE AL PROGRAMMA ASSOCIATI DI AMAZON SERVICES LLC, UN PROGRAMMA DI PUBBLICITÀ AFFILIATO PROGETTATO PER FORNIRE AI SITI UN MEZZO PER GUADAGNARE TASSE PUBBLICITARIE IN E IN CONNESSIONE CON AMAZON.IT. AMAZON, IL LOGO AMAZON, AMAZONSUPPLY E IL LOGO AMAZONSUPPLY SONO MARCHI DI AMAZON.IT, INC. O LE SUE AFFILIATE. COME ASSOCIATO DI AMAZON, GUADAGNIAMO COMMISSIONI AFFILIATE SUGLI ACQUISTI IDONEI. GRAZIE, AMAZON PER AIUTARCI A PAGARE LE NOSTRE TARIFFE DEL SITO! TUTTE LE IMMAGINI DEL PRODOTTO SONO DI PROPRIETÀ DI AMAZON.IT E DEI SUOI ​​VENDITORI.